jeudi 14 mai 2020

Les premiers pas du système immunitaire : ce qu'on en sait maintenant !

Le système immunitaire… pas seulement contre les coronavirus !

Peut-être que l'incessant flux d'information sur la COVID vous agace … ( l'académie Français a semble-t-il décidé que c'est féminin car le D (disease) se traduit par LA maladie). Cette publication n'en parlera pas.
Si ce n'est pour indique ce résumé des faits connus par la page participative  Coronavirus (COVID-19) Fact-checking Taskforce  apparemment Issus l'équipe de l'équipe du prof Drosten à Berlin

Le développement du système immunitaire durant la grossesse chez le nouveau-né

Le système immunitaire se développe dans un contexte particulier : dans un organisme différent qui en principe ne tolère que ses propres cellules. De plus on sait maintenant combien les bactéries en nous - dans la peau, l'intestin etc. - contribuent à nous protéger, ce qui pose la question de la formation initiale de ce microbiote. Toutes ces questions ont obtenu des réponses plus élaborées depuis que les enseignants de biologie avons fait nos études...

La revue Science propose un numéro spécial sur ce thème et cette publication propose à ses lecteurs une brève mise en bouche sur leur contenu et...

  encourage le lecteur à aller vérifier dans le dossier d'origine https://doi.org/10.1126/science.abc3140.

Pour ceux qui préfèrent le français on peut noter que la traduction automatique (p.ex) commence à devenir utilisable pour le texte scientifique  un genre littéraire très simple dans sa forme.



The immune system's first steps

Au début des années 1950, Peter Medwar et ses collègues ont montré que la tolérance à la transplantation pouvait être induite chez des souris adultes en les inoculant in utero avec des cellules du donneur. Cette expérience élégante a révélé que le système immunitaire au début de la vie est fonctionnellement distinct et sensible à une programmation qui persiste jusqu'à l'âge adulte. Près de 70 ans plus tard, la complexité et la trajectoire de développement du système immunitaire fœtal – néonatal sont beaucoup mieux comprises. Nous avons également commencé à comprendre que le système immunitaire au début de la vie ne se développe pas isolément mais est fortement influencé par les cellules maternelles, les microbes commensaux et les agents pathogènes.
Ce numéro spécial passe en revue les avancées récentes dans le domaine de l'immunologie précoce. Les review mettent en évidence les caractéristiques distinctives du développement du système immunitaire fœtal humain […], l'impact des métabolites commensaux et des xénobiotiques sur l'immunité avant et après la naissance, comment les composants immunitaires maternels et fœtaux travaillent ensemble pour lutter contre les infections virales pendant la grossesse (et ce qui se produit lorsque ces mécanismes échouent), ainsi que le potentiel des approches de vaccination pour stimuler l'immunité fœtale-maternelle et protéger les nouveau-nés contre les agents pathogènes qui leur causent le plus souvent des dommages.

Ces découvertes devraient éclairer les futures initiatives de santé publique et attirer de nouveau l'attention sur la vulnérabilité des enfants en bas âge, jetant les bases de stratégies de vaccination pour cibler les agents pathogènes qui causent des infections congénitales et néonatales ainsi que des thérapies pour traiter des troubles tels que la mortinatalité et la prématurité. Les preuves s'accumulent également que la programmation du système immunitaire qui commence au début de la vie peut influencer le risque de développer des problèmes tels que les troubles allergiques, auto-immuns, reproductifs et neuropsychiatriques plus tard dans la vie, soulignant davantage les implications translationnelles de ce type de recherche. "(Traduction)
encourage le lecteur à aller vérifier dans l'article d'origine :  ici

(Les membres  Jump-To-Science  peuvent obtenir ces articles).

Références:




Aucun commentaire:

Publier un commentaire